Annuaire

Votez !

Extension de cheveux

    Home »
  1. Coiffeur
  2. »
  3. Extension de cheveux

Les extensions pour des cheveux plus longs, plus volumineux et plus beaux

Toutes les femmes ont un jour rêvé d’une chevelure épaisse, longue, ondoyante et lisse. Nous sommes toutes programmées depuis notre enfance à penser que notre chevelure est un vrai atout, non seulement pour la séduction, mais aussi dans la vie professionnelle. Car de beaux cheveux donnent une assurance, de la classe, des attributs importants dans la société contemporaine, où l’apparence est primordiale. Les habitués des réseaux sociaux et des médias remarquent souvent les peoples qui se coupent les cheveux dans leurs photos privées, mais arborent une longue chevelure sur scène ou lors des apparitions publiques. Perruque ? Cela pourrait le faire dans certains cas, mais les fixations se verraient avec les objectifs très puissants des paparazzis, surtout si on danse et se trémousse un peu. De plus, leur apparence est si naturelle qu’on donnerait tout pour une chevelure pareille. Nous allons vous dévoiler les secrets des extensions de cheveux : leur origine, comment les poser, les entretenir, combien de temps elles tiennent et comment les enlever.
L’histoire des extensions capillaires
L’extension des cheveux n’est pas une technique récente. Depuis l’Egypte antique, notables et pharaons les utilisaient comme de véritables parures. De véritables cheveux humains ont été assemblés pour en faire des perruques. On les tissait également, avec des bijoux et des fils d’or, sur les cheveux plus courts. L’ensemble est fixé sur la chevelure grâce à la cire d’abeille de la résine végétale, ou simplement attaché à l’aide d’un fil sur les mèches. Des tribus africaines, expertes dans l’art de la tresse ont aussi pratiqué, depuis des siècles, rajouté des rallonges à leur chevelure pour une apparence plus recherchée lors de cérémonies ou la vie quotidienne.
Dans notre époque contemporaine, les cheveux naturels, sous forme de perruques ou d’extensions, reviennent à la mode à partir des années 60. Bien sûr au début, des stars de showbiz, avec leur portefeuille illimité, peuvent s’offrir ce qui se fait de mieux. Comme dans tous les produits commercialisés, il y a des qualités et des gammes différentes. Les fibres d’origine synthétique sont bon marché, car ils sont produits à l’échelle industrielle, et on peut leur donner autant de teintes que l’on veut selon la demande, sans traitement chimique particulier. Pour ce qui est des cheveux d’origine animale, ils sont aussi faciles à produire et l’offre est intarissable. Cependant, ces deux matières premières sont aisément décelables par les connaisseurs. La texture, le comportement, la couleur du cheveu humain est difficilement reproduite sur une autre matière. Elle est unique, belle et reconnaissable.
La matière première est devenue abordable au plus grand nombre. Cela grâce à la mondialisation et le commerce international, qui permettent de faire voyager les marchandises plus rapidement que dans le passé.Comme toujours il y a différentes qualités, mais bien entendu, la meilleure est celle de la chevelure humaine. Ceux qui inondent le marché sont, pour la plupart, en provenance de l’Inde. La raison est que la tignasse des femmes indiennes est celle qui se rapproche le plus de la texture et de la couleur des cheveux occidentaux. De plus, leur tête n’a pas encore été plongée dans des bains chimiques ou des traitements qui auraient pu altérer les qualités naturelles d’une matière si fragile. Une autre offre voit le jour, dans des pays comme que le Vietnam ou la Malaisie, mais le diamètre est un peu plus important que le cheveu des Européens, alors il faut traiter la fibre capillaire pour avoir un rendu conforme à la demande. Cela diminue un peu la qualité du produit qui dure moins longtemps. Il y a aussi des pays comme la Russie, le Brésil, la Chine et le Cambodge qui exportent des cheveux à prix abordables.

Comment poser les extensions de cheveux
Si le principe est resté le même, la technique a évolué. Plusieurs méthodes sont actuellement disponibles pour avoir plus de volume ou augmenter la longueur de votre crinière. Les extensions par clip sont les plus faciles à poser. Elle est aussi à la portée de tous et on peut même se passer d’un professionnel si on a un peu d’expérience. Un peu plus méticuleuse, et nécessitant des connaissances en tressage, une autre méthode, consiste à tresser entièrement la chevelure, à la manière des Africains, puis il faut coudre les mèches de cheveux autour de la tête pour changer entièrement de look. On peut aussi fixer des mèches, en nombre qui peuvent varier selon l’effet voulu, une par une, à l’aide d’un anneau qui se resserre grâce à une pince. Ce sont, en quelque sorte, les extensions à clips. Ils ne nécessitent aucun produit particulier et leur durée maximale ne dépasse pas les trois mois. Cependant, il est possible de réutiliser les mèches, moyennant un ajustage des fixations.
Depuis les années 90, la méthode de fixation a bénéficié d’une révolution, utilisant de la kératine, indécelable tout en durant plus longtemps. La jonction entre la chevelure naturelle et les cheveux « étrangers » se fait à cinq millimètres de la racine. La colle végétale est appliquée sur le point de fixation, une pince chauffante spéciale durcit l’ensemble qui peut ensuite supporter le lavage et le brossage. Ce sont les extensions à chaud. Cette pose est, bien entendu, réservée aux professionnels qui possèdent les outils et la dextérité nécessaires pour effectuer cette tâche délicate.
La kératine de synthèse peut aujourd’hui se poser à froid et se fixer, grâce à un procédé complexe qui n’utilise pas de chaleur. La pince est munie d’un dispositif à ultrason qui agit sur le produit et donne un résultat de qualité supérieure. Comme pour les extensions à chaud, la pose et la dépose doivent être effectuées impérativement par des mains compétentes et expérimentées.

L’entretient et le confort des extensions
Aucune gêne notable n’est à signaler quand on porte des extensions quel que soit leur mode de pose. Bien sûr, au début on a toujours l’impression que quelque chose est accroché à notre chevelure. Une drôle de sensation est aussi ressentie lors de la première nuit, mais on s’habitue vite et les rallonges deviennent confortables rapidement. Le processus de fixation est tout à fait indolore, tout comme quand on les enlève, heureusement. La durée peut aller de cinq minutes à cinq heures en fonction du volume à rajouter.
Au moins une fois par mois, une visite chez votre coiffeur est fortement conseillée pour une vérification du maintien des fixations et retirer les cheveux rebelles qui se sont libérés de l’emprise de la kératine. Cela doit impérativement s’accompagner de l’entretien habituel que vous donnez à vos propres cheveux, pour qu’ils puissent être en bonne santé et arborer une fière allure. Vous pouvez les lisser, les friser et les colorer, surtout si ce sont des cheveux naturels.
Afin que les extensions durent le plus longtemps possible, un brossage matin est soir est nécessaire pour démêler et éviter les noeuds qui peuvent se prendre entre les fixations, ceux-ci pourraient se fragiliser. On commence par passer les doigts entre le cuir chevelu et les points de fixation afin de séparer les cheveux à la racine. Pour le brossage proprement dit, il faut maintenir les cheveux à mi-longueur et effectuer l’action progressivement à partir des pointes. Un gros peigne peut aussi faire l’affaire. Pour dormir, si possible, tressez-les en nattes pour qu’ils ne s’emmêlent pas pendant la nuit.
Demandez toujours l’avis et l’intervention d’un professionnel lorsqu’il s’agit des extensions. Il faut choisir les matières et les textures qui sont adaptées à vos cheveux. L’entretient, la coloration la coupe, rien ne vaut l’expérience d’un coiffeur.

Recherche par diamètre 0 miles
Found 1 listing